14 Mars 2024

IDEFIX® : passage de relai au Japon !

Du nouveau du côté du rover franco-allemand IDEFIX®, qui partira en 2026 vers Mars et ses lunes à bord de la mission japonaise MMX. Ce 7 mars 2024 marquait une étape essentielle pour le projet : la remise du rover à la JAXA.

Arrivé au Japon il y a quelques semaines, IDEFIX® a subi les derniers tests de vérification chez l'industriel Melco, en présence d'une délégation du CNES. Tous les voyants sont au vert !

Ce 7 mars, l'équipe franco-allemande a ainsi officiellement passé la main à l'équipe de l'agence spatiale japonaise (JAXA) en charge de la suite : l'intégration du rover sur la sonde.


Stéphane Mary, chef de projet au CNES pour le développement d'IDEFIX® :

« Le principal défi d'IDEFIX® était de créer un rover capable d'aller là où personne n'est encore allé ! Nous avons dû concevoir un modèle compatible avec différents types de surface (régolithe) et formuler des hypothèses sur l'état de Phobos. Bien sûr, l'exploration implique toujours de prendre des risques ! Nous sommes impatients d'entrer dans cette nouvelle phase du projet, avec les tests qui seront menés au Japon, et nous pensons déjà aux opérations sur Phobos. »

Markus Grebenstein, chef de projet au DLR pour le développement d'IDEFIX® :

« Lorsque j'ai vu le panneau solaire du vaisseau spatial, cet énorme panneau, j'ai ressenti à quel point c'était un honneur de faire partie de cette mission. Il s'agit d'une mission complexe avec des objectifs très ambitieux et de nombreuses contributions internationales. C'est vraiment formidable d'en faire partie et je suis ravi que le rover ait été accepté par la JAXA. Bien sûr, c'est un peu triste de "remettre" le rover. Après presque cinq ans de développement, il ne nous appartient plus ! Mais nous sommes convaincus que la JAXA fera de son mieux avec le rover et qu'ensemble nous obtiendrons de très bons résultats. »

Kawakatsu Yasuhiro, responsable du projet MMX à la JAXA :

« Ce passage de relai n'est pas seulement un transfert de matériel, mais aussi un transfert de responsabilité. À la JAXA et chez notre contractant, MELCO, nous prenons cela très au sérieux. IDEFIX marque le début de notre prochaine phase, au cours de laquelle nous intégrerons tous les composants du vaisseau spatial, y compris les nombreux instruments de la mission qui ont tous été développés indépendamment et en parallèle. C'est alors que nous verrons enfin le système complet du vaisseau spatial ! »

Les objectifs d'IDEFIX®

En coopération, le CNES et l'agence spatiale allemande (DLR) ont développé un petit rover de moins de 30 kg qui sera transporté sur la sonde MMX puis déployé sur la surface de la plus grande lune de Mars, Phobos.

Ce rover, nommé IDEFIX®, est un éclaireur, un démonstrateur et un explorateur à la poursuite de 3 objectifs :

  • Il doit toucher la surface de Phobos, s'assurer du comportement de cette surface face à des actions mécaniques et relayer ces informations à la JAXA. Une fois les propriétés du sol connues, la JAXA pourra prévoir ce qui se passera pour sa propre séquence d'atterrissage. C'est le rôle de l'éclaireur : le régolite de Phobos, cette couche de poussière et de grains présent à la surface des corps, doit être caractérisé.

  • Il doit également démontrer qu'il est possible d'utiliser la locomotion à roues sur un corps avec une si faible gravité. Cette dernière n'a été testée que sur des corps à forte gravité (la Terre, Mars et la Lune). Sur des petits corps, le comportement d'un rover est inconnu. Tester la traction mais aussi la contrôlabilité permettra d'étendre nos connaissances sur ces véhicules. S'ils peuvent rouler sur Phobos alors ils pourraient rouler sur tous les corps où la gravité y est plus forte : astéroïdes, lunes joviennes, etc.

  • Il sera un explorateur scientifique, capable de faire ses mesures in-situ. Le rover sera le premier à observer le sol de Phobos à une résolution de 100µm, et à s'y déplacer. L'objectif est de parcourir entre 30 et 100m.

bpc_illustration-mmx-rover-idefix-dlr.jpeg
Vue d'artiste du rover IDEFIX® de la mission MMX. © DLR (CC BY-NC-ND 3.0)



​La mission MMX

En partenariat avec la JAXA, l'agence spatiale japonaise, le CNES s'investit sur la mission MMX à travers trois domaines d'activité.

Dynamique du vol [DV]

L'étude de la dynamique du vol et des forces en jeu dans l'environnement martien, en particulier du champ de gravité de Phobos, aussi bien en amont de la mission qu'une fois en vol. Pour la sonde, la dynamique du vol contribuera à la définition de trajectoires sûres et adaptées à la mission à proximité des lunes. Pour le rover, la DV participera à l'optimisation de la trajectoire de descente vers la surface de Phobos.

En savoir plus : Mmx | Dynamique du vol (cnes.fr)

Science [MIRS]

Le développement de l'instrument MIRS, un spectromètre proche infrarouge qui sera installé sur la sonde et qui déterminera la minéralogie de la surface de Phobos et contribuera au choix des sites de collecte. MIRS fera également une analyse de la surface de Deimos et des observations de l'atmosphère martienne.

En savoir plus : Mmx | MIRS (cnes.fr)

​Technologie [Rover]

La réalisation en partenariat avec le DLR (agence spatiale allemande) du rover IDEFIX® qui descendra sur Phobos et tentera de s'y déplacer.

En savoir plus : Mmx | Rover (cnes.fr)




Bravo à toute l'équipe IDEFIX® !

Published in: 
About: